Skip to main content

Posts

Showing posts from August 22, 2012

Mobile : Lumière sur le Développement, Volume Mobinautes au Cameroun en 2012.

Plusieurs d’entre vous nous ont écri pour s’enquérir ou afin de solliciter notre point de vue sur le volume des mobinautes au Cameroun. Tout d’abord rappellons que un mobinaute s’est celui qui via son téléphone mobile, Smartphone, Tablette tactile se connecte sur internet. En s’appuyant sur le cas du Nigeria qu partage avec le Cameroun sa plus longue frontière maritime et terrestre, on note un grand nombre de mobinautes en croissance que les internautes.En revanche jusqu’en août 2012, au Cameroun c’est plutôt l’inverse.Cependant en attendant l’arrivée de la 3G qui devrait stimuler la tendance ,on note environ une dizaine de milliers de mobinautes actifs au Cameroun.Donc :75% utilisent les copies piratées Smartphone et réseaux et 25% utilisent les originaux (Blackberry,Iphone,Ipad,Samsung Tab,Note) pour se connecter .(image:istockphoto).



Mobile Bank: Enjeux, réalités Mobile Bank, money au Nigeria en 2012

Avec près de 130 millions d’habitants environ en août 2012, le Nigeria concentre plus de Mobinautes et mobiles que d’internautes .Nonobstant le fait que plus de la majorité des connexions sont piratées, il est toutefois évident que c’est un atout économique non négligeable .Par conséquent nombre d’opérateurs mobiles, banques et institutions financières se sont lancés sur ce vecteur pour proposer des services mobiles. Généralement conçus afin d'accéder aux services financiers, on peut noter les services suivants : Activer  les services bancaires via téléphone mobile, vérifier le solde de votre compte, obtenir un mini-relevé et demander un transfert de fonds. Compte  épargne conçu pour que les transactions s'effectuent principalement par téléphone mobile. Les  transferts d'argent, les retraits et les paiements au moyen de portefeuilles électroniques créés sur votre le numéro de téléphone mobile.(imge:istockphoto).



Google Maps : Comprendre Enjeux ajout entreprises Africaines sur Google Maps dès 2012

Il est vrai qu’une adresse Google Maps ne fait pas augmenter le carnet de commandes, mais c’est une marque de présence et d’affirmation notoriété de l’entreprise, celle qui assume ses choix et ses engagements.


Evidemment ce qui apparait le plus souvent sur l’œil d’un investisseur ou du client comme un critère de solidité et de la vision de l’entreprise .Quoi qu’il en est vaut mieux être présent qu’absent. En effet si vous êtes le propriétaire d'une entreprise, vous pouvez ajouter votre entreprise sur Google Maps et la valider à l'aide deGoogle Adresses. Pour informer Google Maps de la présence d'un lieu autre qu'une entreprise, utilisez la fonctionnalitéSignaler un problème, puis sélectionnez l'option la plus pertinente pour le lieu que vous ajoutez. La vidéo ci-dessus vous permet de comprendre comment ajouter des lieux directement dans Google Maps :


1.Recherchezle lieu que vous souhaitez ajouter afin de déterminer s'il est déjà répertorié. 2.S'il ne l'est pa…

Carte à puce : Enjeux, défis développement et Adoption carte bancaire à puce en Afrique dès 2013

Jusqu’en août 2012 encore de nombreux établissements financiers et bancaires en Afrique utilisent des cartes magnétiques pour permettre à leurs clients d’opérer les transactions financières via leurs comptes bancaires. Mais au regard des limites de sécurité observées dans l’utilisation de cette technologie  notamment la faciliter de lès cloner ou de copier les informations stockées sur la bande magnétique, une migration rapide vers les cartes à puce s’impose. Ce d’autant que les victimes se comptent en centaines de milliers sur le continent et cela va aussi de la crédibilité des banques .En outre, un enjeu pour les banques de prouver leur solidité. La banque PanAfricaine Ecobank disponible dans environ 33 pays en Afrique s’inscrit depuis début 2012 dans cette dynamique, et recommandons à ses clients d’utiliser  une carte à puce pour une sécurité accrue de vos transactions par carte.(image:Ecobank).

Cookies :Enregistrements, Exploitations, Enjeux en Afrique dès 2013

Les centres d’intérêts des internautes et mobinautes dans le continent, s’est vrai sont quasi différents en fonction des âges, sexes, pays, régions… Mais existe tout de même les points de convergence portés surtout par une jeunesse très ouverte en terme de:Attrait au  shopping, la mode, la musique, les gadgets électroniques…. L’arrivée des réseaux sociaux permet donc de déceler ce qui caractérise en réalité des aspirations de la jeunesse africaine .Ces informations ou enseignements qu’on peut tirer de la présence des jeunes sur internet sont pour les professionnels du web, véritablement un atout économique à organiser et exploiter. En effet le plus souvent, les sites Web  utilisent descookiespour mémoriser vos préférences. Un cookie est un petit ensemble de données intégré dans votrenavigateurqui vous évite de redéfinir vos choix chaque fois que vous revenez sur un site. C’est grâce à lui, par exemple, que les moteurs de recherche se souviennent que vous souhaitez des résultats de rec…