Industrie des serveurs et puces ARM 64 bits : acteurs clés et réalités.



Avec le cloud compunting, le mobile, l’internet des objets, les objets connectés, les applications mobiles multifonctions, et capteurs intelligents, nous avons à faire à des sources multiples de données, qu’il faut traiter, organiser, exploiter et stocker en temps-réel.
Les technologies et méthodologies du big data et de l’analytique, de plus en plus sophistiquées, produisent progressivement de quoi être satisfait. Cependant ces logiciels et applications tournent sur des machines. Ce qui veut dire que techniquement une symbiose doit exister entre les deux entités en termes de performance, de rendement et rapidité d’exécution.
La technique in-momery combinée aux capacités des puces d’architecture ARM 64 bits, sont un début de solutions acceptable. Ce qui explique entre autres, les différents investissements des uns et autres acteurs de cette industrie.
Dans cette dynamique, Connectikpeople.co bientôt RetinkNow®, s’est rendu à l'InternationalSupercomputing Conference qui se tient à Leipzig en Allemagne. Durant le meeting, divers constructeurs ont présenté des serveurs basés sur des puces ARM 64 bits.
Un acteur comme AMD, joue sa partition avec
Opteron A1100, sa première puce ARM 64 bits.
Eurotech, commercialisera sa plateforme Aurora HPC (High Performance Computing) Server basée sur le X-Gene de AppliedMicro, un SoC ARM 64 bits doté de 8 cœurs fonctionnant à 2,4 GHz.
Cirrascale, a présenté son RM1905D, une plateforme utilisant deux puces ARM 64 bits
et 2 Tesla K20.
E4, proposera une solution proche de Cirrascale : c'est-à-dire un EK003, issu de la série Arka du constructeur, équipé de deux puces X-Gene et de deux GPU Tesla K20.

NVIDIA avec, son Tegra K1 se positionne sur le mobile.

Popular posts from this blog

The latest trends gaining momentum in the global e-textile market

Integrated Email in our mobile-driven world.

The introduction of cloud computing has improved password management software capabilities